Le Haut-Commissariat au Plan du Maroc (HCP) a annoncé que l’économie nationale avait progressé de 2,3% au dernier trimestre 2019, dépassant la croissance de 2,1% du troisième trimestre.

La commission s’attend également à ce que la croissance économique atteigne 3,3% au premier trimestre 2020, dépassant la croissance de 2,5% de la même période en 2019.

HCP a publié son rapport sur les résultats de la croissance économique au dernier trimestre 2019 et les prévisions pour le premier trimestre 2020 au début de Janvier.

L’institution a enregistré une légère augmentation de 1,1% de la demande étrangère pour les exportations marocaines au dernier trimestre de 2019. La demande mondiale pour les exportations a enregistré une croissance de 2,8% au cours de la même période de 2018.

Parallèlement à la faible croissance de la demande étrangère, les exportations marocaines n’ont augmenté que de 0,1%, contre une croissance de 2% au trimestre précédent. HCP cite les vêtements, la nourriture et les produits agricoles comme les exportations qui ont le plus diminué.

Une baisse des exportations de phosphates a également contribué au ralentissement des exportations marocaines de 1,2%. En outre, les exportations de l’industrie automobile ont continué de ralentir, parallèlement à une baisse mondiale des ventes de voitures, en particulier en Europe et en Chine, note le rapport. En revanche, les importations marocaines ont augmenté de 0,9% au dernier trimestre 2019, enregistrant une baisse par rapport à 2,4% au trimestre précédent.

La baisse des importations est due à une diminution des importations d’énergie et de matières premières, ainsi que d’une baisse de leurs prix, justifie le document.

À LIRE  Le Roi Mohammed VI lance les travaux d’une cité arts et de la culture à Essaouira

Les importations d’équipements, de voitures, de matières plastiques, de fils de cuivre et de fer et de produits comestibles tels que les céréales et le sucre devraient augmenter en raison d’une augmentation de la demande locale, ajoute le rapport. Globalement, le déficit commercial augmentera de 2% tandis que la couverture des importations par les exportations atteindra 55,7%.

AUGMENTER LA CONSOMMATION ET «AMÉLIORER» LE POUVOIR D’ACHAT
Le rapport a révélé que les prêts à la consommation ont augmenté de 4,7% au dernier trimestre 2019, prouvant que les dépenses des ménages marocains sont en hausse, ainsi que le pouvoir d’achat.

Les dépenses de consommation des ménages marocains ont atteint 2,5%, contre 2% au trimestre précédent, tandis que les dépenses publiques ont augmenté de 3,7%. La croissance du capital a également augmenté de 2,9% en raison de l’augmentation des coûts d’investissement, explique le rapport.

RÉCESSION AGRICOLE
L’agriculture poursuivra sa récession, enregistrant une baisse de 5,4% au dernier trimestre 2019 par rapport à l’année précédente.

Alors que la production de fruits, à l’exception des agrumes, a augmenté de 4,9% en moyenne au cours des dix dernières années, elle a diminué de 2,8% au dernier trimestre de 2019. En revanche, la production de légumes, d’agrumes et d’olives, ainsi que de produits d’origine animale, dont le miel et la volaille, augmente lentement.

LÉGÈRE CROISSANCE DES ACTIVITÉS NON AGRICOLES
La valeur ajoutée des secteurs économiques non agricoles a augmenté de 3,2% au dernier trimestre 2019, contre 3% au trimestre précédent.

Une croissance du tourisme et des transports a augmenté la valeur ajoutée du secteur tertiaire de 3,3%, tandis que le secteur secondaire a augmenté de 2,7%. L’industrie des métaux a enregistré la plus forte croissance au dernier trimestre 2019, avec 4,8%, contre seulement 2,2% au trimestre précédent.

À LIRE  LE ROI MOHAMMED VI ACCORDE SA GRÂCE À 300 PERSONNES

AUGMENTATION DES PRIX À LA CONSOMMATION
Les prix à la consommation ont augmenté de 0,8% au dernier trimestre de 2019, contre une augmentation de 0,4% au trimestre précédent, en particulier les prix des produits frais. Cependant, le taux d’inflation au dernier trimestre de 2019 n’était que de 0,7%, après avoir été de 1,3% au trimestre précédent. Le taux d’inflation pour 2019 dans son ensemble était de 1%, contre 0,7% en 2018.

PRÉVISIONS D’AUGMENTATION DE LA CROISSANCE
HCP prévoit une évolution positive de l’économie nationale au premier trimestre 2020 en raison d’une amélioration du climat économique mondial et d’une réduction des tensions entre la Chine et les États-Unis. Le commerce mondial continuera de se redresser en augmentant lentement et l’inflation mondiale atteindra 2%, selon le rapport. Dans cette évolution, la demande mondiale d’exportations marocaines devrait augmenter de 3,1% en 2020.

Le rapport s’attend également à ce que la contribution du secteur tertiaire au PIB augmente de 3,3% au premier trimestre 2020 et celle du secteur secondaire à 2,3%. Enfin, le document prévoit une augmentation de la production agricole de 6,8%, notamment au cours des mois de février et mars en raison des pluies.